Comment réduire la pollution de l’air à l’intérieur des logements ?

Comment réduire la pollution de l’air à l’intérieur des logements ?

Nous passons 80% de notre temps à l’intérieur des bâtiments, qu’il s’agisse de bureaux professionnels ou de notre logement. Or, la qualité de l’air intérieur est aujourd’hui reconnue comme un problème de santé publique majeure. En 2014, l’ANSES évaluait à près de 200 000 le nombre de décès prématurés provoqués par des polluants intérieurs, soit plus de 545 morts par jour en France. Les principaux polluants incriminés sont les produits chimiques, les moisissures, les acariens et les animaux domestiques. Comment s’en débarrasser ? Nos réponses.

Installer un système de purification de l’air centralisé

Exemple d’un purificateur d’air Winix

Un système de purification de l’air centralisé est une arme redoutable contre la pollution de l’air intérieur. Conçu pour purifier l’air entrant et renouveler l’air intérieur, il permet en effet de respirer un air plus sain dans son logement, en plus de pouvoir contrôler la température de l’air ambiant.

Il existe deux types de systèmes de purification de l’air centralisé : auto-réglable ou hygro-réglable. Un système auto-réglable signifie qu’il assure un débit constant adapté à votre logement, tandis qu’un système hygro-réglable est plus personnalisé et augmente ou réduit le débit d’air en fonction de votre présence dans le logement et de vos activités.

Pour garantir un air pur et un confort thermique optimal, le système de purification de l’air centralisé va filtrer l’air extérieur entrant dans les pièces de vie de votre logement, comme les chambres et le salon. Il va ainsi retenir les particules fines, les pollens irritants et les mauvaises bactéries qui peuvent être présente dans l’air extérieur.

Du côté des pièces humides, comme la salle de bains et la cuisine, le système de purification de l’air centralisé va évacuer l’humidité mais aussi le CO2 et les COV (Composés Organiques Volatiles) qui subsistent. Cet air vicié peut être dû à l’utilisation de sprays désodorisants pour les COV, ou par exemple à la présence de moisissures à cause  de l’humidité.

A noter, certains chauffe-eau thermodynamiques peuvent être couplé à un système de purification de l’air. Ces appareils exploitent en fait la chaleur présente dans l’air intérieur du logement pour chauffer l’eau, à l’instar du T.Flow® Hygro + Connecté / T.Flow® Nano (plus d’informations : https://www.cositec.fr/produits/chauffe-eau-thermodynamique/ ).

Les autres bons gestes pour un air intérieur plus pur

Fumer à l’intérieur est source de pollution

En plus d’un système de purification de l’air centralisé, d’autres bons gestes sont à adopter, comme aérer son logement au minimum 10 minutes par jour en toute saison.

Lorsque vous cuisinez, étendez le linge ou lorsque vous prenez une douche ou un bain, aérez d’avantage votre logement. Il en va de même pour le bricolage et le ménage, où vous devez également faire attention à ne pas dépasser les doses conseillées des produits utilisés.

Evitez également de fumer à l’intérieur de votre logement, même avec les fenêtres ouvertes, et limitez l’utilisation de bougies, encens, sprays désodorisants et sprays antibactériens. Il s’avère que ces produits, contrairement aux idées reçues, sont de grands polluants, notamment de COV.

Concernant vos systèmes, ne gênez jamais le fonctionnement de votre VMC et pensez à l’entretenir.  En hiver, évitez d’utiliser un chauffage d’appoint en continu, sauf s’il s’agit d’un appareil électrique. Il en va de même pour les groupes électrogènes, qui ne doivent pas être utilisés à l’intérieur.

Enfin, par sécurité, vous devez faire vérifier vos appareils à combustion avant le début de l’hiver par un professionnel agréé.

Laisser un commentaire

*